• Juliette Combes

Comment accueillez-vous vos nouveaux collaborateurs ?



Le premier jour de vos collaborateurs est unique. Ils n’auront plus jamais l’occasion de faire une première impression et vous non plus. Avoir conscience de ce one shot professionnel et émotionnel qui va impacter l’engagement et construire les bases de votre collaboration naissante est essentiel.


L’entrée d’un nouveau collaborateur cela s’anticipe. Où va-t-il s’installer ? A-t-il un bureau, un ordinateur, ses codes d’accès ? L’équipe est-elle prévenue ? L’attend-t-elle ? Avec qui mange-t-il à midi ? Qui l’accueille ? Nombre d’anecdotes me reviennent de collaborateurs qui ont dû monter leur ordinateur qui attendait dans un carton alors qu’ils étaient dans l’entreprise depuis un quart d’heure. Ceux qui déjeunent seuls car ils ne connaissent personne et que personne ne pense à les convier. Forcément cela laisse des traces et pas que des bonnes.


L’accueil est une chose mais ce qui compte tout autant c’est la fameuse période d’intégration. Son objectif principal est faire découvrir l’entreprise, sa culture, ses collaborateurs, son/ses produit.s, ses locaux, ses outils, ses process. C’est là encore une occasion unique de prendre conscience de l’activité de manière globale.

Cette « vision » permet au nouveau collaborateur de se situer dans la chaine de production mais également de comprendre le fonctionnement et les enjeux de l’ensemble de la production. L’opportunité d’apprendre à connaitre ses collègues, leurs postes, leurs compétences. Se familiariser avec le métier, les métiers. Une belle manière de donner du sens, tant recherché en ce moment et de permettre l’engagement et l’implication. Créer le lien de façon constructive et pérenne.


Un autre objectif de cette période unique est de rendre « autonome ». Une mise en confiance car quand on connait, on comprend et forcément on est plus réactif et même mieux, plus proactif.

Plus créatif aussi. Connaitre le cadre permet de créer des connexions, des liens, favorise les projets transverses et mixe les compétences. C’est la vie et l’animation de toute l’entreprise qui est en jeu.


La durée de période d’intégration, l’onboarding, est variable allant de quelques heures à plusieurs semaines. La durée idéale pour un CDI serait de 3 mois. Oui, oui vous avez bien lu. 3 mois construits comme un parcours initiatique, une sorte de compagnonnage, pour prendre le temps de développer ses repères, ses liens, ses (bonnes) pratiques en parallèle de son poste.


Pour qu’il soit efficace ce parcours doit être pensé en temps, ne pas être chronophage et nuire à l’activité tout en étant suffisamment long pour permettre la découverte. Il faut également identifier les postes clefs. Les incontournables mais pas que. Découvrir l’entreprise, c’est découvrir toute l’entreprise, tout est une question de mesure.


Cette première impression est importante car des études rapportent des chiffres étonnants. 4% des nouveaux collaborateurs quittent leur entreprise dès le premier jour. 1 collaborateur sur 4 quitte son entreprise au bout d’un an et 20% d’entre eux l’ont prévu dès le Premier jour. En plus d’éviter les surcoûts liés au lancement d’un nouveau recrutement, l’onboarding favoriserait la réalisation des objectifs annuels des collaborateurs et limiterait l’absentéisme.


La période d’intégration facilite le management, améliore la productivité et permet la fidélisation. C’est un vrai bel outil, une des phases clefs du parcours collaborateurs en marque employeur.

C’est un levier accessible aux multiples vertus. A vous de réfléchir à la plus juste façon d’accueillir vos nouveaux collaborateurs, ils vous le rendront bien.


A demain pour la suite du calendrier de l’avent MARQUE EMPLOYEUR by B YOURSELF®

 

06 29 12 38 68

15 Boulevard Marcel Paul
Saint-Herblain, 44800
France

  • LinkedIn
  • Facebook

©2019 by B Yourself. Proudly created with Wix.com